Logement : une gestion trop comptable

Logement : une gestion trop comptable 

Le logement est une compétence du Conseil général par le soutien à la production de logements conventionnés. Dans ce domaine, à chaque session, à chaque commission permanente, nous demandons à l’exécutif départemental que soit revue cette aide afin de mieux équilibrer les constructions sur le département. La droite ne répond pas, alors qu’il serait utile à tous de mieux satisfaire les besoins en logements sociaux.

Le Conseil général gère un dispositif d’aide d’urgence, le Fond de Solidarité pour le Logement (FSL), qui permet de venir régler des situations difficiles, individuelles ou familiales souvent complexes. Depuis 2010 la droite départementale a souhaité gérer en direct, sous couvert d’efficience, ce qui était jusque là délégué à une association, l’UDAF. Sauf que lorsque l’on surcharge ses propres services avec la gestion d’un nouveau dispositif, sans emploi supplémentaire, les délais de réponse augmente et elle tarde de plus en plus. Dans l’urgence, ce sont donc les CCAS des communes qui pallient : devant l’urgence de payer des factures d’électricité ou de gaz, pour se chauffer ou ne pas être expulsés, les élus de proximités réagissent. Et c’est donc aux budgets des communes d’assurer financièrement à la place du Conseil général.

Nos propositions

Le logement à loyer modéré est un outil de solidarité. En Côte-d’Or, 80 % des ménages ont des revenus qui leur autorisent l’accès à une habitation à loyer modéré (HLM). Or, l’offre de logements n’est pas suffisante pour satisfaire ce droit. Les conseils généraux se sont  vus confier par l'Etat la compétence « logement ». Il est donc essentiel que le Département assume pleinement cette compétence.

·         Soutenir la construction de logements à loyers modérés pour les jeunes et les familles en ville, comme à la campagne.

·         Réhabiliter le parc de logements locatifs pour réduire les besoins en énergie des ménages et maîtriser les charges, en lien avec les collectivités.

·         Adapter des logements pour les personnes âgées et handicapées qui souhaitent avoir le choix de « rester chez soi ».

·         Renforcer les interventions en direction des ménages ayant des difficultés à accéder ou à se maintenir dans un logement en veillant à la mixité sociale.

Solidarité par le logement à loyer modéré et charges maîtrisées, mixité sociale, priorité aux ménages les plus fragiles, volonté intergénérationnelle, partenariat sont les maitres-mots de notre action en faveur du logement.

Tribune publiée dans l'édition d'avril 2012.

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 2 années 1 semaine
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 2 années 2 semaines
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 2 années 2 mois
Aller en haut