L'emploi au cœur de nos préoccupations

L'emploi au cœur de nos préoccupations

Alors que nous assistons pour le quatrième mois consécutif à une baisse du nombre de demandeurs d’emploi, nous ne pouvons pour autant laisser croire à la fin du chômage de masse dans les prochains mois. En effet, cette baisse ne saurait masquer les difficultés croissantes des citoyens.

Face à un service public de l’accès à l’emploi au bord de la rupture sans réponses suffisantes à apporter, les conditions d’accès à l’emploi demeurent laborieuses. En outre, les emplois créés, de trop courtes durées avec de très faibles rémunérations, accentuent la précarité et l’incertitude désormais érigées comme normes. Par ailleurs, ce phénomène observé participe activement du découragement, voire de l’indignation de la jeunesse. La France est l’un des pays européens qui a le plus fort taux de chômage chez les jeunes.

Dans le même temps, les mesures d’abattement fiscal relatives aux heures supplémentaires prises par le gouvernement UMP et à destination des entreprises, demeurent en augmentation, freinant ainsi considérablement les créations d’emplois.

Dans ce contexte, le Conseil Général de la Côte d'Or peut agir dans le domaine de l'emploi et de l'insertion dans le cadre de ses compétences. Aussi, le groupe des Forces de Progrès souhaite que soit mis en place un plan d'accompagnement fort pour l’emploi, par le biais de mesures incitatives sur le territoire de la Côte-d’Or à travers plusieurs mesures concrètes :

● Développer les micros crédits personnels et sociaux afin de permettre aux particuliers confrontés à des difficultés financières de démarrer ou redémarrer une activité entrepreneuriale ou personnelle ;

● Soutenir l’activité et la pérennité des structures d’insertion contribuant à l’accès à l’emploi des personnes en difficultés sociales et professionnelles ;

● Accompagner les projets d’Economie Sociale et Solidaire liés à une consommation de proximité et durable ;

● Favoriser le développement des Contrats de Professionnalisation en direction des PME et TPE s’engageant à embaucher des jeunes de moins de 30 ans ;

● Bâtir une réelle politique de “sécurisation des parcours professionnels” afin de faire de la formation tout au long de la vie un axe important des politiques publiques, en lien avec la Région et les agglomérations ;

● Introduire une clause sociale dans les marchés publics afin d’ouvrir les chantiers du Conseil Général aux personnes en insertion.

Nous contribuons par ces idées au débat, pour innover et agir, il appartient à la majorité UMP-NC de prendre ses responsabilités.

 

Tribune publiée dans le numéro de juillet-août 2011 de Côte-d'Or Magazine.

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 1 année 2 mois
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 1 année 3 mois
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 1 année 5 mois
Aller en haut