Démocratie locale : pour une réforme territoriale concertée

Démocratie locale :
pour une réforme territoriale concertée

 

Apres l’annonce, le 8 avril dernier, par le Premier ministre, d’une suppression des conseils départementaux d’ici 2021, le débat est ouvert.

Cet échelon territorial n’a commencé de jouer tout son rôle qu’à partir de 1982, lorsque les premières lois de décentralisation, combattues alors par la droite, ont transféré l’exécutif départemental du Préfet au Président du Conseil général et transformé les Conseils généraux et régionaux en collectivités locales autonomes.

Un peu plus de trente ans après cette réforme majeure la question d’une organisation territoriale simplifiée est à nouveau posée. Chacun en effet s'accorde sur une nécessaire clarification des compétences entre les différentes collectivités, notamment entre les Régions et les Départements, sans qu'elle n'implique nécessairement la suppression de l’échelon départemental.

Envisager cette suppression suppose un débat serein avec tous les acteurs concernés. La polémique survenue sur des économies à attendre doit ainsi trouver une réponse.

Le département reste un espace de proximité, en particulier pour les territoires ruraux, qui permet d’apporter des réponses adaptées aux enjeux locaux. Sa pertinence et ses capacités d’innovation apparaissent plus évidentes dans le cadre de nouvelles régions plus vastes et plus peuplées.

C’est aussi un espace de démocratie, à travers une élection directe, sur leur nom, de conseillers, généraux hier, départementaux demain, qui, une fois élus, ont une responsabilité directe à l’égard des électeurs, qui fait beaucoup moins facilement le jeu des seuls appareils partisans.
Loin des « coups » politiciens auxquels la majorité UMP-UDI de la Côte-d’Or nous a tristement habitués, nous sommes unanimes pour défendre :
1 des services publics de qualité partout et pour tous ;
2 un développement raisonné de l’intercommunalité qui tiennent compte des spécificités territoriales ;
3 le respect de l’équité entre les territoires, garanti par l’Etat.

Il est nécessaire d’instaurer une concertation des collectivités afin d’imaginer les meilleures solutions possibles d’administration territoriale pour répondre avec pragmatisme aux attentes des habitants, et dessiner un avenir cohérent au Département.

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 1 année 11 mois
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 1 année 11 mois
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 2 années 1 mois
Aller en haut