Soutenons mieux l'éducation populaire

Soutenons mieux l'éducation populaire

Les mouvements d'éducation populaire participent à l'amélioration de notre société. Sans dogme, mais dans la défense permanente des valeurs républicaines, les associations d'éducation populaire éveillent la jeunesse à la vie collective, à la solidarité et à la culture.

Lors de la Commission permanente du 26 mars 2018, nous avons proposé que les subventions aux associations oeuvrant dans le domaine de la jeunesse et de l’intergénérationnel soient réorientées pour mieux soutenir les projets d'éducation populaire.

D'un montant de 40 000 € (en baisse  de 10 000 € par rapport à 2017), ces crédits ont été  attribuéspour 30 000 € à l'aéroclub de la Côte-d'Or et 10 000 € à l’association départementale de développement et d'animation du milieu rural de Côte-d'Or (ADDAMIR 21). Les FRANCAS, le Cercle Laïque Dijonnais et les Éclaireurs et Éclaireuses de France n'apparaissent plus dans les structures soutenues au titre de ce programme.

Sans remettre au cause l'action de  l'aéroclub, qui permet à des collégiens de bénéficier de baptêmes de l'air, nous avons proposé que les subventions soient mieux réparties au bénéfice des mouvements d'éducation populaire en maintenant la contribution à l'ADDAMIR et en renouvelant le soutien aux structures aidées les années précédentes. Les financements de l'éducation populaire doivent être pérennisés.

Nous assistons, années après années, à  une diminution du soutien aux associations. Nous défendons au contraire le besoin impératif d'un maintien des subventions. Nous proposon une nouvelle donne dans le dialogue associations/Conseil départemental par la mise en place d'un dispositif co-construit de critères objectifs d'attribution des subventions comme le font de nombreuses collectivités progressistes.

Pour répondre au triple défi dont font face les associations – défi des financements, défi de la gouvernance et défi du bénévolat – le Conseil départemental doit revoir ses pratiques pour renforcer le dialogue et soutenir les projets issus de tout notre territoire.

 

Tribune publiée dans l'édition de mai 2018 du magazine départemental.

Tags: 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 2 mois 3 jours
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 2 mois 1 semaine
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 4 mois 1 semaine
Aller en haut