Personnes âgées : pour améliorer la vie en établissement

Personnes âgées : pour améliorer la vie en établissement

Si la loi d'Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV) est une belle avancée pour notre pays, elle ne doit pas être le prétexte pour cacher les vicissitudes du Conseil départemental. Aujourd'hui, dans les établissements, ce n'est plus tenable. Le personnel est en souffrance, les résidents aussi. Nous demandons d’engager sans tarder une politique volontariste et de prendre ce sujet à bras le corps pour qu'il devienne la priorité des priorités. Hélas le budget 2018 qui a été adopté en décembre dernier ne va pas dans ce sens.

La majorité de droite et du centre a décidé d'en terminer avec la convergence des tarifs dans les EHPAD. Jusqu'à présent, le tarif dépendance alloué aux établissements était déterminé pour permettre une revalorisation dans les établissements les moins bien dotés, tout en maintenant le niveau de ceux les mieux dotés. On pouvait appeler ça une harmonisation vers le haut. Il a été décidé pour 2018 d'en finir avec cette logique, ce qui conduira à une diminution immédiate des dotations dépendances pour les établissements dépassant la valeur nette moyenne départementale du point GIR. Ce n'est plus une logique où tout le monde est tiré vers le haut. Il s'agit d'une logique purement comptable où certains établissements seront amputés d'une partie de leur dotation. Ce n'est pas acceptable. Il s'agit d'une décision politique, non imposée par la loi, que nous avons dénoncée et à laquelle nous nous sommes opposés.

Autre exemple : l'évolution des budgets hébergement et accompagnement social. Il nous a été proposé une augmentation de 0,3% des dépenses brutes dans le secteur Personnes Âgées et Handicap. Alors que la croissance revient dans notre pays et que la situation économique s'est largement améliorée, l'inflation sera, selon les prévisions, de 1,1% en France en 2018. Faire évoluer les budgets hébergements de 0,3% équivaut en réalité à une baisse déguisée en direction des Personnes Âgées et des Personnes Handicapées. Encore une fois, cet exemple démontre le manque d'ambition du département pour aider les plus fragiles d'entre-nous.

En ce début d'année, nous vous adressons nos meilleurs voeux pour 2018.

Tribune publiée dans le magazine départemental de janvier-février 2018

Tags: 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 1 semaine 17 heures
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 1 semaine 6 jours
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 2 mois 2 semaines
Aller en haut