Familles nombreuses et cantines scolaires : une décision de justice sociale

Familles nombreuses et cantines scolaires : une décision de justice sociale

Dijon, le 23 août 2016

La presse locale fait écho aujourd’hui de l’arrêt des remises de principe dans la restauration scolaire pour les familles nombreuses.

L’arrêt du dispositif des remises de principe dans les cantines scolaires n’est qu’une mesure de justice sociale. En effet, les réductions accordées pour les familles nombreuses bénéficiaient d’abord aux élèves les plus aisés non boursiers, puis de manière partielle voir très partielle pour les élèves boursiers. Le système était donc basé uniquement sur la composition de la famille et non sur des critères de revenus pénalisant ainsi les familles les plus modestes.

C’est pourquoi le gouvernement a pris cette décision de justice en supprimant les remises de principe et en augmentant en parallèle d’autres aides qui bénéficient aux plus modestes. Les fonds sociaux de l’Education Nationale ont ainsi été augmentés de 16 M€ en deux ans (49 M€ en 2016), soit une hausse de près de 50 % et cet effort se poursuivra en 2017. De plus, les bourses augmenteront de 10% à la rentrée 2016, soit un effort supplémentaire de 28 M€ par an.

Contrairement à ce qu’affirme Mme LOUIS, Vice-présidente du Conseil départemental de Côte-d’Or, l’arrêt des remises de principe n’est donc aucunement une mesure d’économie pour l’Etat. Bien au contraire, le plan global des orientations sociales du ministère de l’Education Nationale est augmenté de 44 M€ par an !

Mme LOUIS aurait-elle la mémoire courte ? Dès 2007, un sénateur UMP avait déjà fait adopter la suppression des remises de principe au motif que le financement des cantines scolaires était du ressort exclusif des départements et des régions.

Il est trop facile d’agiter des chiffons rouges alors que la majorité UDI-LR en Côte-d’Or s’obstine à refuser la mise en place d’un tarif proportionné aux revenus des familles dans la restauration scolaire des collèges comme le font ou vont le faire prochainement les autres grandes collectivités locales de notre territoire.

Colette POPARD
Présidente du Groupe des Forces de Progrès
Conseillère départementale

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 1 mois 1 semaine
  • A revoir en ligne après la session de lundi au Conseil départemental de la Côte-d'Or, l'intervention de… https://t.co/Hr49pKAgez Il y a 1 mois 3 semaines
  • Nous revenons sur la situation dans les établissements d'hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD) dans l… https://t.co/GuZvUJIwRh Il y a 5 mois 2 semaines
Aller en haut