Les Forces de Progrès sont un groupe politique au sein de l'Assemblée départementale de la Côte-d'Or.
Il réunit les conseillers départementaux socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche.

Les actus du groupe

Meilleurs voeux pour 2018 !

Colette POPARD, présidente du groupe, et l'ensemble des élus socialistes, écologistes et divers gauche du groupe des Forces de Progrès au Conseil départemental de la Côte-d'Or vous présentent leurs meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2018.


Avec Christophe Avena,
Michel Bachelard,
Lionel Bard,
Hamid EL Hassouni,
Dénia Hazhaz,
Sandrine-Daria Hily,
Nathalie Koenders,
Christophe Lucand,
Céline Maglica,
Dominique Michel,
Pierre Poillot,
Béatrice Moingeon-Hermary,
Christine Renaudin-jacques,
Paul Robinat,
Jeannine Tisserandot
et Céline Tonot.

Session budgétaire du 18 décembre 2017 : les vidéos des interventions

Retrouvez ici les différentes interventions, amendements, questions, ou propositions formulés par les élus du groupe des Forces de Progrès en session plénière de l'Assemblée départementale de la Côte-d'Or le 18 décembre 2017 à l'occasion de l'examen du budget primitif 2018 .

C'est par un hommage solennel de l'ensemble de l'Assemblée départementale à Jean-Paul Noret que cette session budgétaire a été ouverte. Au cours des débats qui ont suivi, plusieurs amendements, équilibrés en recettes et dépenses, ont été présentés et rejetés par la majorité départementale. Ces amendements répondaient notamment à notre volonté de redonner des marges de manoeuvre aux établissements sociaux et médico-sociaux qui accueillent les personnes âgées dépendantes en Côte-d'Or et où les personnels comme les résidents connaissent de vraies difficultés. Ils visaient ainsi à porter le point GIR --qui entre dans le calcul des financements des Etablissements d'Hébergement des Personnes âgées dépendantes (EHPAD)-- à 7,00 afin de tendre vers la moyenne nationale (qui est de 7,07 et pour un point GIR finalement fixé à 6,90 par la majorité départementale) et à diminuer la hausse spectaculaire des frais de communication, qui dépasseront en 2018 le niveau jamais inégalé de 2009 ! Au terme de la journée, nous nous sommes opposés à l'adoption d'un budget qui ne sert pas les plus fragiles.

Défendu à l'initiative de Mme Sandrine Hily lors de la session d'octobre dernier, le voeu relatif au JEFTA a par ailleurs été adopté à l'unanimité après discussion. Ainsi qu'un voeu relatif au siège du CROUS de l'Université de Bourgogne Franche Comté soutenu par M Hamid El Hassouni. Enfin, par la voix de M Pierre Poillot, un voeu "pour une agriculture à dimension humaine, apaisée, raisonnée et équilibrée", a été déposé et sera discuté à la prochaine session prévue en mars 2018.

Tags: 

Jean-Paul Noret : hommage

 

C'est avec une profonde tristesse que j'apprends aujourd'hui la disparition de notre ancien collègue et ami Jean-Paul NORET.
Conseiller général du canton de Laignes de 1994 à 2015, il fut un camarade engagé au sein du groupe des Forces de Progrès, où son humanisme et sa force de convictions ont toujours été salués par ses collègues.
Homme de proximité et fervent défenseur de son territoire, Jean-Paul était un homme de culture. Fortement engagé pour la défense de la culture en milieu rural, il permit le développement de l'offre cinématographique dans le Nord Côte-d'Or. Il était un érudit engagé et la Côte-d'Or perd aujourd'hui un homme de grande valeur.
Au nom des conseillères et conseillers départementaux membres du groupe des Forces de Progrès, j'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille.

Colette POPARD
Conseillère départementale de la Côte-d'Or
Présidente du groupe des Forces de Progrès

Pour plus de justice sociale

Pour plus de justice sociale

Lors de la session du Conseil départemental d'octobre dernier, nous nous sommes prononcés sur les orientations financières 2018 pour les collèges de la Côte-d'Or. Nous avons proposé d'engager une réflexion pour mettre en place un tarif proportionnel aux revenus des familles pour la restauration scolaire. La majorité départementale a refusé notre proposition.

Le Conseil national d’évaluation du système scolaire a publié en octobre 2017 une étude qui apporte des éléments de réponse à la question: « l’école française propose-t-elle un cadre de vie favorable aux apprentissages et au bien-être des élèves ? ». Ce rapport relève notamment: « si, en moyenne 29% seulement des collégiens ne sont pas inscrits à la cantine, c’est le cas de près de 59% d’entre-eux en éducation prioritaire. Dans les collèges en REP+ (Réseau d’Éducation Prioritaire), seul un élève sur 4 est inscrit au restaurant scolaire. [...] En moyenne, au collège, les élèves issus de familles défavorisées sont deux fois plus nombreux à ne pas manger à la cantine que les élèves issus des familles favorisées et très favorisées ».

Fort de ce constat, nous pensons qu'il est indispensable d'engager sans tarder une réflexion approfondie pour l'accès de tous à la restauration scolaire. C'est une question de santé et de justice sociale. C'est toute la différence entre l'égalité et l'équité. L'égalité c'est le
système actuel où tout le monde paye le même tarif, quelques soient ses revenus, ce qui a pour conséquence d'empêcher les plus fragiles à accéder aux services publics. L'équité, c'est permettre une juste redistribution entre tous, permettant à tous un accès aux services publics.

Notre proposition participe d'un objectif plus large de lutte contre la pauvreté et ses dégâts, et doit être une priorité dans notre département, notamment en faveur des plus jeunes.
 

Tribune publiée dans l'édition de décembre du magazine départemental.

Tags: 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



Aller en haut