Les Forces de Progrès sont un groupe politique au sein de l'Assemblée départementale de la Côte-d'Or.
Il réunit les conseillers départementaux socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche.

Les actus du groupe

Notre plan de soutien après-Covid-19

Notre plan de soutien après-Covid-19
(texte transmis le 5 juin 2020*)

La crise sanitaire Covid-19 a des répercussions sociales et économiques catastrophiques pour la Côte-d’Or : c’est un choc d’une rare violence.

La solidarité, première compétence des départements, doit être la priorité. C’est pourquoi nous proposerons à la session du 15 juin un plan de soutien exceptionnel d’un montant total de 15 millions d’euros minimum (hors investissement) en direction des acteurs économiques, des agriculteurs, des commerçants, du tourisme, des métiers auprès des personnes âgées et des collectivités locales.

Nous proposerons ainsi la valorisation des aides à domicile par le versement d’une prime exceptionnelle, le soutien aux acteurs sociaux et associatifs solidaires, l’augmentation des aides d’urgence pour l’alimentation, l’augmentation du Fonds d’aide aux jeunes, la prolongation de l’accompagnement des jeunes majeurs de l’Ase, des aides ciblées aux communes sur le maintien ou l’accès au logement, des aides pour la rénovation énergétique des bâtiments, la création de nouvelles aides (participation au paiement des abonnements internet par exemple), la tarification sociale pour la restauration scolaire, l’augmentation des budgets pour les EHPAD,…

Notre responsabilité collective est aujourd’hui encore plus qu’hier d’apporter de nouvelles réponses aux inégalités et à la précarité. Face à l’urgence et aux enjeux de l’alimentation, du logement, de la santé, et de la mobilité, nous devons inventer de nouveaux outils de solidarité.

Nous proposerons d’autres mesures pour le budget supplémentaire afin que personne ni aucun territoire ne soit oublié pour faire face à cette crise sociale et économique sans précédent.

 

Tribune publiée dans l'édition de juillet 2020 du magazine départemental transmise le 5 juin 2020.

* et publié début juillet, après 2 sessions  : extraordinaire le 15 juin et ordinaire le 24 juin.  Voir ci-dessous pour plus d'infos.

 

Tags: 

Session du 24 juin 2020 : nos propositions pour n'oublier aucun territoire ni personne

Session du 24 juin 2020 : les vidéos des interventions

Retrouvez ici les interventions des élu.e.s du groupe des Forces de progrès lors de la session consacrée au Budget supplémentaire du 24 juin 2020 .
 

 

Plusieurs amendements (à retrouver intégralement ci-dessous en cliquant sur les liens ou sur les vignettes) ont été défendus avec des propositions concrètes pour n'oublier personne ni aucun territoire  :

  • A crédits constants, les crédits prévus (2,5 M€) n'étant pas entièrement dépensés (1,5M€), un amendement présenté par Colette POPARD visait à augmenter le taux de la subvention départementale pour les communes dans le cadre des appels à projet "Village Côte-d'Or" : de 50% pour toutes les communes actuellement, il était proposé de différencier ce taux selon le potentiel fiscal des communes pour augmenter progressivement le taux jusqu'à 80% pour les communes aux moyens les plus faibles.
  • Pour faire face aux difficultés directement provoquées par le confinement, Céline MAGLICA a défendu une série de mesures concrètes, suite à la session du 15 juin, visant à augmenter plusieurs dispositifs d'aides directes et en créer de nouveaux, notamment pour aider au financement des charges courantes (eau, gaz, électricité), de l'abonnement internet ainsi que la création d'un dispositif d'évaluation de l'équipement et de l'accès des collégiens aux outils numériques.
  • Les personnels des EHPAD, les aides à domiciles ou auxiliaires de vie ont eu un rôle essentiel et vital. Depuis trop longtemps, leurs moyens sont contraints. Christophe AVENA a défendu deux amendements visant à augmenter de 20% le point GIR (pour financer la part "dépendance" en EHPAD à la charge du Département avec l'ARS), et visant à augmenter de 10% les rémunérations de base des aides à domicile.
  • Pour les familles dont un enfant fréquente la restauration scolaire enfin, notamment pour les familles monoparentales plus souvent fragilisées, Massar N'DIAYE a défendu un amendement visant, sur le seul premier semestre 2020, à l'exonération complète et exceptionnelle des frais de restauration pour les familles dont les revenus mensuels n'excèdent pas 1200€ et à une remise de 50% des mêmes frais sur la même période pour les familles dont les revenus mensuels sont compris entre 1200€ et 1400€ par mois.

Toutes ces propositions ont été rejetées par la majorité départementale.

Enfin, deux voeux déposés au nom du groupe ont été adoptés à l'unanimité pendant cette session : 
- un voeu relatif à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mexique, présenté par Mme Sandrine HILY ;
- un voeu relatif à la taxe de séjour, présenté par Mme Céline TONOT.
Vous trouverez les textes de ces deux voeux ci-dessous (cliquer sur la vignette pour accéder au document).

 

Tags: 

Session extraordinaire "plan de soutien départemental en réponse à la crise Covid-19"

Session extraordinaire "plan de soutien départemental en réponse à la crise Covid-19"
 

Retrouvez ici les interventions des élu.e.s du groupe des Forces de progrès lors de la session extraordinaire du 15 juin 2020 consacrée au plan de soutien départemental en réponse à la crise Covid-19. 

A l'exception de la suspension des clauses d'insertion dans les marchés publics à laquelle nous nous sommes opposés, nous avons voté pour les propositions soumises, dont certaines pourraient encore être améliorées comme pour les aides directes aux personnes les plus vulnérables, la mise à disposition de matériel numérique aux élèves des collèges, ou pour les subventions destinées aux petites communes.
 

Un voeu relatif à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mexique a été déposé et présenté par Mme Sandrine HILY au nom du groupe. Ce voeu sera soumis au vote à la session du 24 juin prochain. A retrouver ci-dessous (cliquer sur l'image)

Tags: 

Pour un revenu de base face à la crise du COVID-19 !

Pour un revenu de base face à la crise du COVID-19 !

Aujourd’hui, alors que la crise sanitaire du Covid-19 évolue chaque jour un peu plus en une crise économique mondiale, poussant nos systèmes de solidarité dans leurs retranchements, le revenu de base apparaît dans toute l’Europe comme une solution pour amortir le choc social qui risque de faire basculer nombre de nos concitoyens dans la précarité.

Nous proposons d’avancer avec pragmatisme pour lutter contre la pauvreté. Nous souhaitons pouvoir mettre en oeuvre un revenu de base
- sans contrepartie mais avec un accompagnement renforcé,
- automatique pour résoudre le problème du non recours aux droits,
- ouvert dès 18 ans pour lutter contre la précarité des plus jeunes,
- dégressif en fonction des revenus d’activité
- et d’un montant égal au seuil de pauvreté.

Pour les allocataires du revenu de solidarité active (RSA), alors qu’elles étaient controversées il y a un an, certaines de ces mesures ont déjà été prises au niveau national.

Nous appelons le gouvernement à aller plus loin et à mettre en oeuvre l’ensemble du dispositif de manière immédiate, pérenne et soutenable
financièrement pour répondre aux besoins de long terme de la population.

Avec les 19 présidents de Conseils départementaux signataires de cet appel, nous demandons qu’à son tour le Département de la Côte-d’Or s’engage pour qu’un nouveau pacte social fonde le monde d’après crise du Covid-19.

Tribune publiée dans l'édition de juin 2020 du magazine départemental.

Tags: 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 1 année 10 mois
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 1 année 10 mois
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 2 années 1 semaine
Aller en haut