Les Forces de Progrès sont un groupe politique au sein de l'Assemblée départementale de la Côte-d'Or.
Il réunit les conseillers départementaux socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche.

Les actus du groupe

Attribution de subvention : «le fait du Prince»

Attribution de subvention : « le fait du Prince »

Le Président du Conseil départemental a décidé unilatéralement cette année de supprimer les subventions accordées à deux structures culturelles majeures : l’Opéra et La Vapeur, à Dijon, qui deviendra ainsi la seule scène de musique actuelle de Bourgogne-Franche-Comté à ne pas être soutenue par son département.

C’est une décision brutale et regrettable notamment pour les 4 772 collégiens qui y ont été accueillis ces 3 dernières années, mais aussi pour tous les habitants du département qui aiment aller au spectacle à Dijon. C’est grâce à ces subventions que les places sont accessibles au plus grand nombre. Si nous nous félicitons que les théâtres de Chatillon et Semur ne connaissent pas le même sort, cette décision marque une rupture d’égalité territoriale entre les différents publics devant l’accès à la culture.

Par ailleurs, tous les Conseillers départementaux disposent du Fonds d’Aide à la Vie Associative (FAVA) pour aider financièrement les associations que les bénévoles font vivre chaque jour avec dévouement et passion. Pour la première fois et de manière inédite depuis la création de ce fonds en 1981, le Président a refusé l’inscription d’une subvention à une association au motif que celle-ci n’est pas en accord avec sa politique. Il s’agit d’une ingérence inadmissible dans le fonctionnement du FAVA, d’un déni de démocratie envers des élus au suffrage universel et d’une remise en cause profonde de l’autonomie des associations.

Ces deux exemples illustrent une nouvelle fois les dérives et la gouvernance autoritaire de son Président. Le fait du Prince ne peut être la règle dans une démocratie républicaine. Sa majorité de droite, qui acquiesce en silence, porte une lourde responsabilité en le laissant faire.

 

Tribune publiée dans l'édition d'octobre 2019 du magazine départemental.

Tags: 

SDIS : lettre-ouverte de Christophe AVENA au Président du Département et du CA du SDIS21.

Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) :
 

Lettre-ouverte de Christophe AVENA :
"La situation est grave et votre responsabilité est immense"

 

Devant l'insuffisance des crédits alloués au SDIS 21 depuis de nombreuses années, M Christophe AVENA a adressé au Président du département et au Président du Conseil d'administration du SDIS une lettre-ouverte pour que de nouveaux crédits soient affectés au SDIS avant la fin de l'année.

A lire en intégralité ci-dessous en cliquant sur l'image.  

 

Tags: 

Jeunes au Zénith : Lettre-ouverte au Président du Conseil départemental

JEUNES AU ZENITH : LETTRE-OUVERTE AU PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL


Monsieur le Président,


Nous apprenons avec stupeur que vous organisez une manifestation à destination de tous les collégiens et collégiennes de Côte-d'Or au Zénith de Dijon le vendredi 27 septembre de 13h30 à 18h00, sous l'appellation « les jeunes au Zénith, imaginons ensemble la Côte-d'Or de demain ». Cette manifestation se tient pour la première fois et soulève de nombreuses interrogations, aussi nous souhaitons obtenir des informations quant à son organisation.

Premièrement, l'organisation de cette manifestation sur le temps scolaire est-elle concertée avec l’Éducation nationale ? Quel est l'intérêt pédagogique pour les élèves ? Pensez-vous qu'il est préférable pour les collégiens du département d'aller vous écouter plutôt que d'assister à leurs cours ?

Deuxièmement, nous avons été alertés par des parents d'élèves, surpris que leurs enfants aient été invités individuellement via l'Espace Numérique de Travail (ENT) « Éclat ». Selon nos informations, cette plate-forme numérique est réservée à la relation entre le Ministère de l’Éducation nationale, l'Académie de Dijon et les parents d'élèves. A ce sujet, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) avait rappelé à l'ordre votre ami politique Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, pour une utilisation similaire et abusive du fichier des élèves de sa région. Vous êtes-vous assuré que le règlement d’utilisation de l'ENT-Eclat permet un usage politique ? Le respect de la liberté individuelle des élèves et de leurs familles est-il garanti ?

Troisièmement, les parents d'élèves ont-ils été informés de manière explicite du contenu de cette manifestation, notamment de votre prise de parole politique de 15h30 à 17h00 et cela à 18 mois des élections départementales et à quelques mois des élections municipales ?

Quatrièmement, vos services (ou votre cabinet ?) n'ont cessé de téléphoner aux principaux des collèges pour les exhorter à envoyer le maximum d'élèves vendredi prochain. Les transporteurs ont également téléphoné dans les collèges pour inciter à la participation. Nous trouvons cette intrusion dans le fonctionnement des établissements scolaires inadmissible et la pression mise sur les principaux tout à fait regrettable.

Cinquièmement, nous vous demandons de nous transmettre un budget détaillé de la manifestation (coût de la location du Zénith, coût du personnel départemental mobilisé, coût de l'ensemble des installations techniques, coût de la communication, coût du transport des
élèves et de la location d'environ 70 bus, montant des cachets des artistes, implication matérielle et financière des partenaires privés).

En conclusion, nous nous élevons contre l'instrumentalisation des collégiens et collégiennes du département et l'utilisation des moyens publics de la collectivité à des fins politiciennes.

Dans l'attente de vos réponses, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'assurance de mes salutations distinguées.

 

Colette POPARD.
Présidente du groupe des Forces de Progrès.
 

 

Tags: 

Nous demandons au Conseil départemental et au SDIS d'écouter les revendications des sapeurs-pompiers

Nous demandons au Conseil départemental et au SDIS d'écouter les revendications des sapeurs-pompiers

Dijon, le 20 septembre 2019


Les sapeurs-pompiers de Côte-d'Or sont en grève depuis plusieurs mois et le Conseil départemental reste sourd à leurs légitimes revendications. Les récentes annonces ne sont pas à la hauteur des besoins des sapeurs-pompiers comme les syndicats le dénoncent.

Depuis plusieurs années, les élu.e.s du groupe des Forces de Progrès alertent le Conseil départemental sur la dégradation des conditions d'exercice de la mission des sapeurs-pompiers. Nous proposons chaque année lors de l'étude des budgets primitifs ou des budgets supplémentaires des amendements afin d'affecter davantage de crédits au Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) et donc de lui donner les moyens indispensables à son bon fonctionnement. Ces amendements sont systématiquement rejetés par le Président du Conseil départemental.

Il faut savoir que le Conseil départemental perçoit une recette spécifiquement dédiée au financement du SDIS et qu'il ne la reverse pas en intégralité à celui-ci. Il réalise ainsi des économies sur la sécurité des sapeurs-pompiers et des Côte-d'Oriens. Nous avons été informés hier qu'un Conseil d'Administration du SDIS a été convoqué en urgence la semaine prochaine. Nous demandons instamment que le rapport d'audit commandé en février sur le fonctionnement du SDIS soit publié. Nous demandons également que des décisions soient prises par le Conseil départemental et la présidence du SDIS pour que les sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires, puissent exercer leurs missions de service public dans les meilleures conditions.

Colette POPARD.
Présidente du groupe des Forces de Progrès.
 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 1 année 1 mois
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 1 année 1 mois
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 1 année 3 mois
Aller en haut